BLVU INVITE ROSA BRUX DANS LE CADRE DE LA BIENNALE D’ART DE LYON

ABECEDARIUM

VERNISSAGE vendredi 22 septembre 2017, 19 heures


+ Ouverture samedi 23 septembre de 14 à 19 heures

Enseigner aux enfants les rudiments de l’alphabet, en agrémentant cet apprentissage par l’usage d’images et d’illustrations, tel est le principe de base de l’abécédaire. Si les images tendent à faciliter l’acquisition des connaissances, elles revêtent aussi une dimension morale et idéologique destinée à éduquer l’imaginaire collectif.

Dès leur origine, les abécédaires sont employés pour inculquer à leurs jeunes lecteurs un ensemble de conventions, un ordre naturel des choses qui a exercé de fait un monopole sur la manière de percevoir le monde et de se comporter. Si leur mission première était d’alphabétiser, l’ordre alphabétique était escorté par un florilège de représentations tout aussi normatives, tels les témoins singuliers édifiants les contextes dominants dans lequel ils étaient produits et les classes sociales auxquels ils étaient destinés: le colonialisme et ses bienfaits pour les aborigènes, la paix sociale du régime de Vichy adressé aux Français sous l’occupation, le rôle domestique à l’usage des jeunes filles ou encore les voies insondables de la religion pour éclairer l’infortune des classes paupérisées.

Ne conservant du réel que son versant idéologique, l’abécédaire ne fut pas seulement l’instrument d’une connaissance, mais aussi celui d’un aveuglement.

Ce projet d’exposition est un abécédaire sur les abécédaires. Évitant l’écueil de l’anthologie, il vise à réunir et confronter des textes et des images provenant d’abécédaires de diverses époques et communautés et se veut avant tout critique. Prenant le contre-pied du bel ordonnancement dicté

par l’ordre de l’alphabet, il s’agira ici de démultiplier pour chaque lettre le spectre des représentations qui leur sont associées, jouant ainsi sur les oppositions entre les visions du monde que chacun des abécédaires entend incarner.

Ici une idéologie n’existe que si elle accepte de coexister avec ce qui la nie. Les visions discordantes, les malentendus qui en résulte permettent de faire naître plusieurs niveaux de compréhension qui mettent en concurrence les assignations normatives, rendant incertaine l’autorité de l’une par rapport à l’autre et amenant spectateur à les considérer d’un œil investigateur et critique.