flyer_rosabrux_dorothee_baumann_commissariat_nicolas_rivet_flyer_clovis_duran_retina_2015

—– À BAS — À BAS LE RÉGIME MILITAIRE !!! —–
—– À BAS — À BAS LE RÉGIME MILITAIRE !!! —–
—– À BAS — À BAS LE RÉGIME MILITAIRE !!! —–


Le Caire. La foule.
Préparation d’une révolte anticolonialiste.
Comme si s’égosiller à tue-tête avait jamais fait avancer les choses.
Non, c’est sûr, mais au moins ça déchaîne les passions, comme ce besoin ardent de liberté.


Comment te dire… Mettons t’es sur une plage, il fait chaud, tu te fais grave chier… T’es là comme un con, sur le sable, donc tu décides de construire un château. Tu creuses d’un côté pour construire de l’autre. Et, alors que tu fais des trous ça et là, érigeant les fondations d’une demeure factice et éphémère, d’un coup, tu tombes sur un coquillage, bloc de calcaire parmi les fins grains de silicates… Tu souffles un coup dessus pis tu l’mets de côté. Et tu reprends besogne. Sauf que là, surprise, un deuxième coquillage ! Poussé par la curiosité, tu te détaches peu à peu de tes aspirations architecturales pour t’inventer archéologue. Et plus tu creuses, plus tu trouves des trucs intéressants, juste pour toi. Trésors de pacotilles enfouis là et qui attendaient que quelqu’un, toi, les trouve. Par respect, puis surtout sous le coup de l’excitation, tu creuses toujours plus profond, tu grattes le sable humide et dégage des tonnes et des tonnes de grains, tu fouines et farfouilles si loin et tellement bien que tu finis par te perdre toi-même, dans ce trou que tu t’es creusé. Tu sens par moments que quelque chose te retient, une voix dans ta tête te conseille d’arrêter, ta conscience, la salope, que tu devrais tout stopper net tant qu’il est encore temps. Arrêter cette folie, oui, mais pris dans ton élan frénétique, tu ne peux t’empêcher de continuer à creuser. Et tu finis par toucher « le » truc qu’il fallait pas, tu y mets le doigt, et boum ! C’est l’effondrement. Pris au piège des sables mouvants, comme Alice dans le terrier du lapin blanc. Tu t’enfonces et le sable, peu à peu, te recouvre entièrement. Tu dégringoles, inlassablement. Dans ta chute, tu perds tous ces artefacts accumulés au fil du temps. Tu te perds toi-même, ton identité, au fur et à mesure que tu vois la lumière du jour s’obscurcir. Le piège se referme sur toi et tu finis par devenir une de tes reliques, celles que t’avais pourtant pris soin de mettre à part, les saletés. Bientôt tu finis par n’être plus que l’une d’entre elles, perdu dans le simulacre de ton propre passé, le sablier. Perdu dans les limbes d’un monde étrange ou presque plus rien ne semble avoir de sens, tu commences à trouver d’autres réponse à tes questions. Peut-être ce que tu étais réellement venu chercher. C’est alors que, suffoquant dans la brume de tes propres souvenirs, tu commences à te trouver. Toi.

 

signature_clement_gagliano

 

logical_revolts_3_rosa_brux

3-8 vous invite à son événement

FROM…………………TO.
LOGICAL REVOLTS

 

Le vendredi 17 mai à l’espace Rosabrux, dès 20h.

 

3-8 propose lors de cette soirée une projection de Révoltes Logiques, film de fin d’études du Fresnoy, réalisé par Louis Henderson en 2012.
Prenant comme prétexte la découverte du scénario d’un film jamais tourné, écrit par les Nations Unies dans les années 50, traitant de la crise du Canal de Suez; Louis Henderson se rend aujourd’hui en Égypte. Le réalisateur se propose d’observer, à la manière de l’archéologue, les métamorphoses d’un pays; ce qui a disparu mais demeure présent dans nos mémoires.
Révoltes Logiques développe une réflexion autour de l’image, image touristique, carte postale, images manquantes; le film évoque les fantômes d’un passé révolu mais qui demeure vivant.

 

Révoltes Logiques
un film de Louis Henderson
Le Fresnoy, 2012
44 minutes
anglais sous-titré français.

 

Projection à partir de 21h, bar sur place.
En présence du réalisateur.

 

Rosabrux
Rue de l’Autonomie 9
1070 Bruxelles